Oh Oh Oh sweet Xmas brands

On le sait, chaque année, les marques redoublent d’efforts pour (mieux) nous toucher et nous faire consommer (plus, mais pas mieux cette fois…) 🎅

Le début de Noël n’est malheureusement plus signifié par le premier coup de froid ou les chocolats arrivés trop tôt dans les supermarchés. Il n’est pas non plus marqué par le premier calendrier de l’Avent, ni par la pose des décorations. Non, depuis plusieurs années, ce sont les premières diffusions des publicités de Noël qui marquent vraiment le début des fêtes de fin d’année.

Capture d’écran 2020-12-15 181955

Véritable routine annuelle, cette tradition trouve son origine dans les campagnes d’affichage de Coca-Cola lancées dans les années 20 qui mettaient en avant un père Noël qui, avouons-le, ressemblait plus à un vieux tonton bizarre qu’à un gros bonhomme joyeux et généreux. Et pourtant… L’aspect commercial de Noël, avec son pantone 485C (le Red Coke pour les non initiés) ne date pas d’hier. Plus les années passent, et plus le rythme s’accélère.

Les temps forts publicitaires annuels ne sont pas si nombreux, voire quasi inexistants en dehors du Superbowl, où le monde des agences est en émoi, et les fêtes de fin d’année.

Coca-Cola, l’acteur historique de la pub de Noël 

Dans les années 90, une époque où YouTube n’existait pas, il était indispensable d’avoir une force de frappe suffisante pour pouvoir marquer les esprits. Les plus de 20 ans se rappelleront sans doute des camions illuminés de The Coca Cola Company qui allumaient chaque lumière de Noël sur leur passage. Ils reviennent en force avec une saga Polar Bears Christmas Party entre 2005 et 2010.

Bouygues Telecom, le français que l’on n’attendait pas sur l’émotion

C’est en 2018 que le géant de la téléphonie nous surprend avec son spot Les Noëls inoubliables et ce fameux papa qui nous a tous mis mal à l’aise, mais qui nous a semblé si familier. Avec l’incroyable musique de Redbone ‘Come and get your love’, Bouygues Telecom réussi à partager ses valeurs tout en restant un bon moment dans nos esprits.

Ils réitèrent parfaitement l’exercice en 2019 sur une idée de BETC avec la campagne Papa Noël qui traduit une fois de plus toute l’ambivalence de cette période.

John Lewis, le Roi qui surclasse tout le monde depuis une petite dizaine d’années

Pour preuve, les 5 dernières années font un carton avec près de 50 millions de vues cumulées, et pour lesquelles nous sommes pleinement dans le storytelling et la belle histoire touchante. En vrac, voici quelques-uns des chefs d’œuvres : 

En 2017, Moz the Monster où le gros monstre que vous avez envie d’avoir chez vous ; 

En 2016, Buster the Boxer qui ne rêve que de jouer, ou encore Excitable Edgar le petit dragon toujours à vos côtés. 3 éditions qui nous rappellent fortement Antoon Krings et ses Loulou le Pou et autre Camille la Chenille.

En 2018, Publicis Londres écrit et réalise une ode à la légende Elton John avec la campagne féérique The Boy & the piano qui retrace le parcours de l’artiste depuis son tout premier piano.

Google, le géant qui inspire la rétrospective.

Le moteur du recherche a lui pris l’habitude de s’exprimer légèrement d’une toute autre façon avec sa saga annuelle Year in Search donc la dernière édition, publiée il y a 7 jours, cumule déjà plus de 35 millions de vues (115 millions en 2018 et 154 millions en 2019…).

D’autres artistes et vidéastes ont su trouver de belles façons de nous toucher cette année, parmi eux nous retiendrons Cee-Roo qui nous gratifie chaque année d’un montage rétrospectif magique.
Et vous, quelle est LA publicité de Noël qui vous a marqué, touché ou inspiré ? 🎄