Les fakes news

fake news kesako

Kesako

Vous avez sans aucun doute déjà entendu parler des fake news ! Une fake news est une fausse information (mensongère) qui a été volontairement diffusée dans l’objectif de manipuler, tromper ou d’influencer le public. Une fake news peut également être une information réelle détournée (c’est souvent ce qui fonctionne le mieux 😅). Elle peut aussi se dénommer “fausse information” ou “désinformation”.  

Attention une fausse information n’est pas forcément une fake news ! À contrario une fake news est forcément une fausse information ou une désinformation. (Comme le chevalier est forcément un cavalier, mais le cavalier n’est pas forcément un chevalier 🐴).

L’ origine des fake news

Tout d’abord, elles ne sont pas récentes ! Les fake news existent depuis que l’être humain communique. Vous imaginez bien que quelle que soit la période, l’Homme ne manque pas de raisons et de motivation pour utiliser des fausses informations pour bénéfice personnel. La propagation des fake news s’est accélérée avec la démocratisation de la presse. Et c’est le digital qui a démultiplié à la fois le nombre et la vitesse de propagation de  ces dernières. 

Quelques exemples concrets pour mieux comprendre l’étendu des fake news

  • La photo détournée du lion noir qui a fait sensation sur twitter 

Il a suffi de coloriser la photo originale pour transformer le lion blanc en lion noir. Une information originale complètement vraie mais transformée pour devenir une information complètement fausse !  Nous avons un peu de mal à savoir quel était l’objectif de ce détournement de photo, pour déclencher des intéractions ?  Ce qui a été réussi puisque cette photo a suscité beaucoup d’engouement sur les réseaux sociaux ! 

Puis qui sait, avec la science d’aujourd’hui, il est sans doute possible d’avoir un lion noir ! 

  •  Le nuage radioactif qui s’est arrêté à la frontière française 

Ce genre de détournement d’information qui a comme objectif, nous supposons, de rassurer les citoyens. Pas sûre que ce soit la meilleure stratégie ! Toujours est-il que cet article a été publié dans Le Parisien, le 2 mai 1986. LP/Arnaud Dumontier. 

Peut-être qu’il y avait une barrière invisible protectrice aux frontières françaises 🤔

  • Les vaccins contre le Covid-19 qui injecte la 5G en même temps : une fake news à l’origine de nombreux bad buzz 

C’est vrai que la technologie avance vite, mais s’il était possible d’injecter une micro-puce 5G sous la peau, pensez-vous que ce serait gratuit ? 😅 Découvrez un échange de tweets assez délirants (et rigolo !) : 

  • Une information inventée qui a déclenché la guerre en Irak

Cette désinformation, montée de toute pièce, a été utilisée à des fins politiques pour partir en guerre contre l’Irak. Découvrez l’interview de Colin Powell sur la découverte des armes biologiques de l’Irak. 

  • Pour terminer, voici un exemple probant : l’environnement

L’un des sujets de prédilection des fakes news : l’environnement. Sujet où la désinformation a énormément évolué ces dernières années. Les fakes news avaient auparavant pour objectif de décrédibiliser la science du changement climatique. Aujourd’hui elles visent à protéger le système actuel, notamment au maintien des énergies fossiles. L’un des exemples les plus répandus de désinformation concerne les voitures électriques qui pollueraient autant que les voitures diesel et essence. Information qui a été officiellement qualifiée de fausse. 

Que les fakes news circulent est une chose, mais d’y croire et de ne pas challenger l’information en est une autre. D’après l’étude réalisée par Kantar public, seules 23% des personnes interrogées affirment qu’il est facile d’accéder à des informations fiables sur le sujet du climat. Comment pouvons-nous sensibiliser sur des sujets aussi importants s’il n’y a pas la confiance des lecteurs à cause du grand nombre de fakes news ? Malheureusement il y aura toujours des désinformations pour plein de raisons différentes. Nous devons alors apprendre à vivre avec et appréhender les fakes news pour mieux s’informer et se forger son opinion (un peu comme le Coco en fait 😎). 

(Si le sujet vous intéresse, le film Don’t look up, de Netflix est très intéressant).

Vous l’avez compris, toutes sortes de fake news circulent sur internet et autour de nous. Des informations à demi-vraies, détournées ou complètement montées de toute pièce. Des fake news avec plus ou moins d’impact et plus ou moins dangereuses… Bref, il y a de quoi s’amuser … et se méfier ! 

Alors comment appréhender ces désinformations ? 

Avec le fact-checking. Le fact checking est le fait d’analyser un nombre d’éléments qui vont déterminer l’authenticité (ou non) de l’information. 

🖋 Le premier élément à inspecter est l’aspect rédactionnel. Quel est le titre ? Le niveau de l’orthographe ? De la syntaxe ? Est-ce que l’article est bien rédigé ? Ces éléments vont déjà définir si l’information est bien construite et peut paraître viable. 
🎞 Si l’article contient des médias, essayez de retrouver ces médias sur internet. Est-ce que les photos ont été retouchées ? Est-ce donc du photo montage ? Prenez l’exemple de la photo du lion blanc qui a été détourné pour devenir un lion noir, c’est tellement bien fait qu’énormément de personnes n’y ont vu que du feu !
🎯 Ce qui est impératif dans le fact checking, c’est la vérification des sources : qui est l’auteur ? Si il n’y a pas de nom d’auteur, ce n’est pas normal ! Bien vérifier les autres articles publiés par l’auteur. Regarder l’url et sur quel site l’article a été publié. Est-ce un site internet connu, sérieux ? De quand date la dernière mise à jour du site ? et de l’article ? Savoir quand l’article a été publié permet de voir si l’information est cohérente avec le climat de la date annoncée. 
Prenons l’exemple sur les sujets de l’environnement et de la santé. Il faut bien faire attention au site sur lequel c’est publié en privilégiant les sites officiels. Les sites gouvernementaux tels que  .gouv.fr, .org, .asso.fr. Si vous trouvez la même information sur au moins 3 sites différents, c’est que c’est certainement vrai. Pour la vérification sur les réseaux sociaux, regarder quel est le compte qui a été publié, est-ce un compte officiel de l’État ? 
🗨 Lire les commentaires s’il y en a, cela peut crédibiliser, ou non, l’information partagée. Que ce soit des commentaires à la fin des articles ou les commentaires laissés sur les publications.
💻 Vous pouvez également aller sur le site du Decodex ou bien hoaxbuster pour la vérification des informations. Adioma regroupe tous les sites qui permettent une vérification rapide des fakes news : c’est par ici
megapho_puridisci

Les fakes news, désinformation, fausses informations, informations détournées ne sont pas un effet de mode. C’est un peu comme le covid, il faut apprendre à vivre avec ! Alors méfiez-vous de ce que vous lisez sur internet, sans devenir parano ; mais prenez l’habitude de bien vérifier vos sources pour consommer plus intelligemment. Au final c’est comme la nourriture, c’est mieux de bien manger pour sa santé, alors informez-vous mieux pour votre opinion 😊

[instagram feed= »3577″]