3 minutes pour comprendre l’affaire TikTok vs Trump

Vous avez probablement entendu parler du bras de fer musclé entre le Président des Etats Unis et ByteDance, le propriétaire de l’application chinoise TikTok. Une nouvelle affaire qui vient s’ajouter à la liste des nombreux désaccords politiques et économiques qui oppose les deux pays.

Qu’est-ce que TikTok ?

TikTok est une application très populaire chez les adolescents qui permet de générer et partager de courtes vidéos avec de la musique, des voix de films, de personnalités célèbres, etc. La plateforme, qui compte aujourd’hui plus de 800 millions d’utilisateurs actifs chaque mois, est principalement utilisée par les 16-24 ans (60%) et est devenue un moyen très simple pour les marques de se rapprocher de leurs clients potentiels.

En 2019, TikTok a été la 2ème application la plus téléchargée dans le monde avec au total plus de 1,69 milliards de téléchargements depuis son lancement (Play Store et App Store confondus).

iphone

TikTok aux Etats-Unis

Lancée en 2017, TikTok a quasiment doublé son nombre d’utilisateurs l’an dernier aux USA par rapport à 2018. L’application chinoise enregistrait en effet une progression de plus de 20% et atteignait les 45 millions d’utilisateurs en 2019. Avec la croissance fulgurante qui s’est produite depuis lors, le nombre actuel d’utilisateurs mensuels actifs de TikTok aux États-Unis serait d’environ 85 millions.

L’origine du clash 

Le 7 août dernier, le gouvernement de Trump a menacé de bannir le réseau social TikTok car il représenterait un danger pour la sécurité nationale du pays. En effet, Washington prétend que le gouvernement chinois utilise les données personnelles des 100 millions d’abonnées américains à des fins de surveillance et d’espionnage. L’entreprise a rapidement démenti en précisant qu’elle héberge les données américaines aux Etats-Unis et à Singapour.

Qui doit-on croire ?

Difficile de croire le gouvernement de Trump quand on voit qu’il est en conflit perpétuel avec de nombreux pays. Pour rappel, Facebook et Google, deux entreprises américaines, sont déjà bannis en Chine.

Selon Baptiste Robertchercheur français en cybersécurité et hackeurles données collectées ne seraient pas plus dangereuses que celles collectées par Instagram ou Facebook. Selon lui, les accusations formulées par le Président des Etats-Unis ne seraient donc pas forcément fondées.

Cependant, il indique qu’on ne peut négliger la menace que représente la Chine quand il s’agit d’espionnage et de surveillance. En effet, le géant de l’Est n’appliquant pas les mêmes règles en matière de traitement des données personnelles que l’UE, la ligne qui sépare le gouvernement chinois et les entreprises privées chinoises reste relativement floue et le partage des données entre ces entités est une réalité.

trump

Trump peut-il vraiment interdire TikTok ?

Donald Trump a signé un décret interdisant, d’ici 45 jours, toute transaction « des personnes sous juridiction américaine » avec ByteDance, la maison mère de TikTok.

Au nom de la sécurité nationale, les USA peuvent effectivement forcer des actionnaires chinois à vendre leurs entreprises sur le sol américain. L’entreprise multinationale Microsoft a d’ailleurs entamé des discussions avec ByteDance pour le rachat de ses activités américaines, et Twitter serait également en pourparlers pour cette même acquisition.

Si ce rachat comporte plusieurs avantages et pourrait notamment permettre à Microsoft de revenir sur le marché des réseaux sociaux, Bill Gates n’en reste pas moins défavorable. Dans une récente interview, l’ancien PDG du groupe a qualifié de bizarre « le fait que Trump tue le seul concurrent non-américain des réseaux sociaux ». De plus, le président américain aurait demandé à tirer des bénéfices de cette potentielle opération commerciale, ce qui est normalement interdit quand il s’agit d’une opération commerciale entre deux entreprises privées.

Microsoft et ByteDance ont désormais jusqu’au 15 septembre pour trouver un accord avant l’interdiction de TikTok aux USA.