L’intelligence situationnelle

En bref
Si c’est la première fois que vous entendez parler d’intelligence situationnelle, vous devez probablement vous dire qu’elle a un lien avec le quotient intellectuel (QI), cette indication quantitative de l’intelligence humaine bien connue et fournie après un test. Il s’agit pourtant d’une toute autre forme d’intelligence 😊

À ce jour, plusieurs formes d’intelligences ont été étudiées. On peut par exemple citer la notion d’intelligence émotionnelle définie par les psychologues Jack Mayer et Peter Salovey comme “la facilité à percevoir et à exprimer les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres“. 

À ces deux formes d’intelligence connues du grand public, humaine et émotionnelle, s’ajoute l’intelligence situationnelle. 

L’histoire de l’intelligence situationnelle 

L’ouvrage “Les ruses de l’intelligence : la mètis des Grecs” de Marcel Detienne et Jean-Pierre Vernant publié en 1974, explique que cette intelligence, qui nous vient tout droit de la Grèce antique, est “un ensemble complexe […] d’attitudes mentales, de comportements intellectuels qui combinent le flair, la sagacité, la prévision, la souplesse d’esprit, la feinte, la débrouillardise, l’attention vigilante, le sens de l’opportunité, des habiletés diverses, une expérience longuement acquise.

On peut compléter cette définition avec les travaux du professeur de sociologie Erving Goffman, reconnu pour ses travaux sur la manière dont les gens gèrent l’image qu’ils transmettent d’eux-mêmes lorsqu’ils se trouvent face à un public.  Dans tous ses livres, il a tenté de dégager les principes généraux de l’interaction au sein de situations particulières et a démontré que la manière d’interagir est propre à chaque individu.

En d’autres termes, faire preuve d’intelligence situationnelle, c’est être capable de comprendre une situation et sa complexité pour réussir à s’y adapter et y apporter une réponse appropriée.

Golden Girls Rose GIF by TV Land

De quoi se compose l’intelligence situationnelle ?

L’intelligence situationnelle se compose des 5 aptitudes suivantes : 

  1. L’introspection : que vous travailliez seul⋅e ou en équipe, lorsque vous vous retrouvez confronté⋅e à une problématique, il est essentiel de passer par une petite phase d’introspection. En faisant appel à vos connaissances et en anticipant vos réactions face à une situation donnée, vous faites déjà appel à votre intelligence situationnelle. Au-delà de constituer la première étape de ce processus, cette prise de conscience vous aide également à développer et/ou renforcer votre leadership.
  2. La compréhension : essayez toujours de comprendre le pourquoi du comment et les enjeux liés à un problème. Si vous ne cherchez jamais à comprendre pourquoi une situation est problématique, à prendre du recul, et que vous foncez toujours tête baissée, vous ne pourrez probablement jamais réagir de la bonne façon. Alors, prenez le temps de vous poser les bonnes questions et faites preuve de bon sens.
  3. L’interaction : que ce soit pour simplement comprendre une situation ou résoudre un problème, rien ne vaut la communication. Plus vos échanges seront de qualité et plus la réponse au problème sera logique et naturelle. Soyez ouvert⋅e, écoutez activement vos interlocuteur⋅rices. et interagissez avec autant de personnes concernées par le problème que possible. 
  4. La réalisation : on parle de “réalisation” lorsqu’un projet touche à sa fin sans problèmes. Si vous avez l’impression que la phase précédente n’a pas permis de trouver une solution, cela ne veut pas dire qu’il n’y en avait pas, mais que vous êtes peut-être passé⋅e à côté.
  5. La capitalisation : plus vous apprenez des problèmes passées, et plus il sera simple et rapide de réagir face aux éventuels futurs imprévus. En capitalisant sur votre expérience, vous serez plus à l’aise, il y a donc une importante forme d’apprentissage dans l’intelligence situationnelle. 

1 2 3 4 5 Hand GIF by Yeremia Adicipta

Comment développer l’intelligence situationnelle ?

Vous l’aurez compris, l’intelligence situationnelle n’est pas innée et peut se développer au fil des années, de vos expériences et rencontres. Cependant, certains éléments sont connus pour accélérer et/ou favoriser le processus d’intelligence situationnelle : 

  • L’esprit critique : il s’agit d’examiner attentivement les choses avant de porter un jugement ou de faire un choix.
  • Le bon sens : cela correspond au fait d’agir avec pragmatisme selon votre appréciation de la réalité. C’est en d’autres termes votre capacité à juger avec clarté.
  • L’adaptabilité : comme son nom l’indique, elle se définit par votre capacité à vous adapter à de nouvelles situations et/ou personnes.
  • L’humilité : se dit d’une personne modeste, qui a conscience de ses faiblesses et qui est prête à sous-estimer ses propres mérites. 
  • La mise en réseau : il s’agit de favoriser la connexion entre toutes les parties prenantes de votre projet.

De façon générale, l’intelligence situationnelle requiert toute votre attention, mais aussi de savoir décoder les formes d’expression et le langage corporel des individus, et de faire des choix au bon moment.

Quelques conseils pour renforcer votre intelligence situationnelle au quotidien :

  • Préparez toujours vos prises de parole :
    • Soyez conscient⋅e de vos forces, faiblesses et compétences.
    • Intéressez vous aux différentes parties prenantes : recueillez des informations sur les personnes concernées par le projet ou le problème, définissez les points à aborder, et faites toujours preuve d’empathie.
    • Anticipez, si possible, les enjeux et les comportements de chacun en préparant éventuellement des scénarios (un plan A et un plan B).

Dellemc Im Ready GIF by Dell Technologies

  • Soyez attentif⋅ve :
    • Analysez la communication verbale et non verbale, le ton employé lors des différents échanges et réunions, etc.
    • Prenez le temps d’écouter, de questionner et reformuler chaque point pour pouvoir identifier des solutions concrètes et définir un plan d’action.

listen i can't hear you GIF by NBC

  • N’hésitez pas à prendre du recul régulièrement pour ne pas vous laisser envahir par vos émotions et garder un regard critique sur votre travail.

Pop Tv Reaction GIF by Schitt's Creek

Enfin, gardez à l’esprit que de nombreuses formations vous permettront d’améliorer vos compétences en communication. 

megapho_puridisci

Pour aller plus loin, voici quelques références et ouvrages sur l’intelligence situationnelle :